• Accueil
  • Votre mairie
  • Discours aux Terrassonnais et à la France

Vendredi 8 juin 2018 - La journée des 4 inaugurations

discours Pierre DelmonLa Ville de Terrasson-Lavilledieu est très honorée de votre présence à Tous, pour cette journée d’inaugurations de sa Maison du Temps Libre, sa Médiathèque, sa Maison des Arts martiaux et son Pont Vieux classé Monument Historique depuis 1904.

Il s’agit pour Terrasson-Lavilledieu d’un moment important et exceptionnel

Comme vous le savez, il y a eu beaucoup de réalisations sur notre Ville, la plupart n’ont pas été inaugurées. L’essentiel pour ce qui me concerne, étant, de faire, d’agir, de bâtir. Aussi, je le concède volontiers, je ne suis pas l’Homme des inaugurations. Le reproche m’a souvent été fait. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé avec mon équipe, de l’organisation de cette journée, qui sera l’occasion pour notre Ville, de remercier l’Etat, la Région Nouvelle Aquitaine, le Département de la Dordogne, le Syndicat Départemental d’Energies de la Dordogne, nos partenaires, qui nous ont accompagnés dans le mouvement de transformations de Terrasson-Lavilledieu :
et en même temps de mettre à l’honneur 2 Femmes d’exception en associant le nom de Jeannine Zattoni à la Maison du Temps Libre et de Simone Veil à la Médiathèque.
Madame Zattoni fut élue et adjointe à mes côtés pendant 3 mandats. En charge de délégations très importantes : les Finances, le Personnel, elle a apporté toute son énergie à la métamorphose de notre Ville, avec une compétence, une efficacité, une rectitude morale qui ne se sont jamais démenties. Madame Zattoni a par ailleurs, beaucoup oeuvré pour la création d’une Maison du Temps libre dédiée à nos Aînés.
Simone Veil est celle qui par sa résistance, son courage, ses combats, ses valeurs, aura marqué la deuxième moitié du XXème siècle, le début du XXI ème et le cœur des Français.
*Femme courage face à un des pires tourments du 20 ème siècle,
*symbole de la lutte pour le droit des femmes,
*figure de l’espérance et de la construction européenne, nous sommes honorés et heureux que Madame Veil, ait pu se réjouir de son vivant que les lecteurs de la Médiathèque de Terrasson-Lavilledieu soient accueillis par son Nom. Elle qui, toute sa vie a mis la Culture et le Livre au centre de ses préoccupations.
Je veux remercier à cet instant leurs Enfants respectifs, pour leur accord et leurs mots sensibles que vous avez pu lire à l’entrée de la Maison du Temps Libre et de la Médiathèque.
Le parcours que nous venons de faire, pour relier les 4 structures inaugurées aujourd’hui, témoigne des transformations de notre Ville depuis les années 90, date à laquelle, les Terrassonnaises et les Terrassonnais m’ont fait l’honneur de leur confiance pour conduire sa destinée.
Depuis cette date-là, nous avons eu de cesse avec les 5 équipes municipales qui se sont succédées et que j’ai eu l’honneur de diriger, de faire, d’agir, de décider pour l’avenir de Terrasson-Lavilledieu et de sa zone d’influence.
Je tiens, ici, à leur rendre hommage à toutes les 5, pour le travail accompli. Etre Elu est une tâche passionnante autant que rude.

Etre Maire est une responsabilité qui exige une vision

Tel fut le sens d’« Un Projet pour Terrasson » que j’ai construit dès le début du 1 er mandat, et qui portait sur 4 volets :  *L’Economie et l’ Emploi. *Le Tourisme. *La Culture populaire en milieu rural. *Jeunesse et Europe.
Ces 4 volets demeureront les 4 points cardinaux de notre politique municipale destinée, à reconquérir la confiance, à redonner à Terrasson-Lavilledieu, les moyens financiers pour engager les investissements nécessaires.
C’est donc avec une forte détermination, que ce « Projet pour Terrasson » a été mis en oeuvre, et que nous pouvons aujourd’hui, mesurer le chemin parcouru.

Le volet Economie et Emploi verra la réalisation de Zones d’Activités Economiques, l’acquisition des entrepôts de la Seita, pour y installer un Atelier Protégé, une Pépinière des Métiers, une Maison des Apprentis et une quarantaine d’entreprises, la constitution de réserves foncières en prolongement de la zone industrielle Est, pour l’accueil de nouveaux acteurs économiques, avant le positionnement en faveur de la création d’une zone économique d’intérêt régional et départemental, ajustée sur l’échangeur autoroutier n° 18 de l’A89.

Cet axe sera également marqué par 2 temps forts : à savoir : la bataille mémorable du dossier de l’Autoroute 89 afin d’obtenir la création d’un échangeur en amont de Terrasson avec mise en place d’une signalisation adéquate. Que serait aujourd’hui Terrasson, si nous ne nous étions pas battus pour cet échangeur ? Probablement un cul de sac.

Le second temps fort sera l’adhésion de notre Commune - la seule en Dordogne - au Syndicat Mixte pour la création, l’aménagement et la gestion de l’aérodrome Brive Souillac. Projet pour lequel j’ai beaucoup travaillé dans les années 90 avec Jean Charbonnel, Maire de Brive et ancien Ministre du développement Industriel et scientifique, afin de ne pas laisser nos territoires à l’écart d’un équipement aussi important en terme d’irrigation.

Le second mur porteur sera le Tourisme

Mais avant de penser à développer ce secteur, il a fallu changer la physionomie de la Ville, avec : l’aménagement des places, des voies principales, le lancement de campagnes de propreté et de fleurissement, l’acquisition de fontaines XVII ème, XVIII ème, aujourd’hui intégrées aux circuits de visites guidées de la ville ancienne, l’implantation de mobilier urbain, de signalétiques, le tout dans le respect des prescriptions ZPPAUP de l’époque, et aujourd’hui de « site patrimonial remarquable ». Ces premières étapes ont été suivies : par la réalisation de la Porte de la Vallée Vézère et de la Vitrine du Périgord et de l’Aquitaine, destinées à accueillir et à gérer le flux touristique, qui entrait en Aquitaine et en Périgord, traversait Terrasson, mais ne s’arrêtait pas, par la création sur 6 hectares des Jardins de « l’Imaginaire », à partir d’une idée de votre Serviteur, à laquelle personne ne croyait.

Il n’en demeure pas moins que la création de ces Jardins répondait en ce qui me concerne à un double challenge : inciter le visiteur qui ne faisait que passer, à faire une halte sur notre Ville, redonner vie au Vieux Terrasson qui s’écroulait de part en part, en faisant revivre ses vieilles pierres.
Avec le recul, on peut dire que les Jardins de l’Imaginaire ont atteint leur but puisque nous avons eu jusqu’à près de 40 000 visiteurs, certaines années.
Par ailleurs, la présence d’un équipement structurant de ce type, agit positivement sur l’image de la Ville et de la Ville ancienne, comme sur l’activité économique induite, qu’il s’agisse de l’hôtellerie, de la restauration ou du commerce.
En 2010 : cerise sur le gâteau : nos « Jardins de l’Imaginaire » seront labellisés « Jardin remarquable ».
Parce que la meilleure façon d’anticiper l’avenir c’est de le créer, je viens de proposer au Conseil Municipal, de donner un second souffle à ces Jardins, pour leur permettre de vivre le jour et la nuit, en respectant le concept initial de leur créatrice : Mme Kathryn Gustafson.

Dans le même esprit, un contact a été pris avec Ian Ritchie, concepteur de la serre, de façon à faire vivre différemment cette structure gabion, qui doit avoir toute sa place dans le renouveau des Jardins de l’Imaginaire.  La présence forte de ce jardin contemporain en surplomb de la Vézère fait de Terrasson-Lavilledieu une Ville-Jardin. C’est ainsi que sont nés les Jardins à la Française au cœur de la vieille ville et aux abords de l’EHPAD, et que les Jardins sont descendus dans la Cité, à travers l’aménagement de la Traversée de Terrasson en 6 séquences végétalisées, qui forment désormais une coulée verte sur plus de 5 kms.

Au fil du temps, notre Ville ancienne a été rénovée, embellie, avec au total plus de 15 Millions d’investissements

Au fil du temps, notre Ville ancienne a été rénovée, embellie, avec au total plus de 15 Millions d’investissements. Il y a eu la création d’une Vitrine d’exposition des sarcophages mérovingiens découverts à l’occasion de fouilles préventives, Il y a eu l’importante opération de restauration de L’Eglise Saint Sour, inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques., Il y a eu l’idée de restaurer le Patrimoine en créant des échoppes destinées à accueillir des Artisans d’art. Nous ne sommes qu’au début de cette dynamique. L’important est qu’elle soit en route et je compte bien doubler le nombre de ces échoppes pour faire vivre notre Vieux Terrasson. Il y a eu également l’impressionnante opération de sécurité publique portant sur la Falaise du Malpas avec le soutien de Mr Jacques Franquet, alors Préfet de la Dordogne, pour mobiliser les aides d’urgence auprès du Ministère de l’Ecologie. La sécurisation de la falaise sera suivie de sa mise en valeur sur le plan touristique. Et avouez, qu’il eût été dommage de ne pas anticiper et de ne pas exploiter, à cette occasion, ce 1 er signal fort pour le visiteur entrant dans notre Département et notre Région.

La Culture populaire en milieu rural s’exprime aujourd’hui dans notre Ville à travers : un Centre Culturel qui accueille une trentaine de représentation par saison et a, en charge, le Festival des « Chemins de l’Imaginaire » organisé en juillet, un Cinéma municipal, que nous avons acquis et ouvert avec une moyenne de 22 000 entrées par an, une Maison du Patrimoine qui était un ancien couvent en ruine, que nous avons entièrement restauré. Outre des expositions sur des thèmes variés, on peut y admirer la mosaïque gallo-romaine, découverte sur notre Commune à Gaubert en 1897, qui nous a été prêtée par le Musée gallo-romain Vesunna de Périgueux et bien évidemment la Médiathèque inaugurée aujourd’hui.

Le volet Jeunesse et Europe a trouvé son expression dans la création d’une Maison de la Petite Enfance, d’un lieu de rencontre Parents Enfants, d’un Espace Jeunesse réservé aux Jeunes de 14 /17 ans,
d’une Maison des associations. Gros investissement, qui me donne l’occasion de saluer l’importance de l’activité associative, et de dire combien nos associations sont une force vive pour nos territoires.

Pour la cohésion et la richesse qu’elles apportent au lien social à travers leurs activités, pour le dévouement dont font preuve leurs membres, je tiens ce soir, à les remercier chaleureusement.

Cet ensemble a été complété par une politique municipale de maintien et de développement des Services Publics, qui s’est traduite par : la création d’un nouveau centre de secours principal, d’une nouvelle caserne de Gendarmerie et par la construction en 2005, du Pôle des Services Publics où sont regroupés la Trésorerie, l’Unité territoriale du Département, la Communauté de Communes, le Centre de ressources et de développement économique du Terrassonnais. Structure avant-gardiste très appréciée des Administrés, pour leur éviter nombre de parcours du combattant.

Si, aujourd’hui, nous mesurons le chemin parcouru avec satisfaction, je voudrais dire que ma fierté première est de pouvoir dire que Terrasson-Lavilledieu respire mieux, grâce à une dette qui a baissé de plus de 60 %, grâce également à des taux d’imposition communaux qui n’ont jamais augmenté depuis la toute première mandature et ont été baissés de 7 % ces dernières années.
Comment a-t-on pu faire tout cela ?  Alors que Terrasson faisait partie des plus mauvais élèves que ce soit en terme d’endettement, de taux d’imposition ou de taux de chômage. 

salle pleine

La réponse est simple, j’ai fait ce que je savais faire c’est à dire de l’Economie

Car en la matière, il n’y a pas de miracles, mais simplement du savoir-faire, sachant que c’est en créant de l’Economie que l’on crée des recettes et que c’est en créant des recettes que l’on se donne les moyens d’investir.
Il ne fait aucun doute que ce sont les recettes liées à l’économie qui ont entraîné et porté les budgets et les investissements de notre Ville, au cours des différentes mandatures.
Nous avons su anticiper, nous avons su créer la confiance.
Puis animé et porté par le souffle de la Population, nous avons mis en place des outils novateurs : l’Observatoire Economique de la Ville, l’Espace Economie Emploi avec la volonté de rassembler dans un même lieu, autour d’un même objectif :  les Collectivités Territoriales, l’Association Interprofessionnelle du Terrassonnais, les organismes de formation.
Cela a créé une véritable dynamique qui a permis à la Collectivité de multiplier les recettes économiques par 3, par 4 et de faire chuter le taux de chômage du secteur dans des proportions importantes.
Aujourd’hui, le monde a changé.
Mesdames et Messieurs les Elu(e)s, vous savez mieux que quiconque que nos Collectivités ont subi, cette dernière décennie, des bouleversements institutionnels, juridiques et financiers sans précédent, qui nous obligent sur le terrain, à une réactivité et à une adaptation constantes de nos politiques locales.
Le monde a changé mais la détermination à aller de l’avant des Femmes et des Hommes en responsabilité doit être la même.
C’est dans ce contexte de basculement de l’environnement de nos Collectivités et de transition entre un Passé et un Futur que nous avons décidé, à Terrasson-Lavilledieu, d’inaugurer aujourd’hui, 4 des réalisations municipales les plus récentes, qui représentent à elles seules, plus de 8 M d’€ d’investissements.

Une Maison pour nos aînés

La Maison du Temps Libre Jeannine Zattoni, est un lieu conçu pour les activités de nos Aînés et c’est dans ce lieu que le 24 avril dernier, j’ai eu le plaisir d’honorer notre dernière et toute jeune Centenaire.
S’agissant de la Médiathèque, je dirais que décider de la réalisation d’une structure comme celle-ci est, pour une Ville, un moment fort.
Le bâtiment a été conçu par l’Architecte Patrick Mauger et allie modernisme et développement durable notamment avec l’implantation de pins sylvestres en façade Sud, qui permettent de créer une ombre permanente et une climatisation naturelle. Sur 1 000 m2, les lecteurs, les scolaires, les jeunes, les conteurs, les bébés lecteurs ont accès aux espaces lecture, à l’espace multimédia, à la vidéothèque.
Je tiens à saluer ici le soutien technique apporté par la Bibliothèque Départementale Dordogne Périgord, dont je peux dire, ici, qu’il ne nous a jamais manqué depuis l’ouverture de la structure, ce dont je la remercie à travers Vous Président.
Enfin, nous sommes fiers que ce soit désormais, une sculpture qui symbolise la « Fraternité » et qui est l’oeuvre d’un artiste local, Mr Giovanni CAROSI, qui accueille désormais le visiteur et l’usager de ces lieux. Les Terrassonnais aiment la Culture, ils aiment aussi le sport, comme en témoigne le nombre d’associations sportives, la diversité des activités sportives et le nombre de licenciés sur notre Commune.
Le qui fait plaisir et encourage les Elus que nous sommes, au regard des valeurs que porte le sport à travers : l’exigence et le dépassement de soi, le goût de l’effort, le respect des règles, le respect des coéquipiers et des adversaires. Bien dotée en équipements sportifs, notre Ville manquait de structure adaptée aux Arts martiaux.
L’équipement moderne que vous avez pu voir tout à l’heure est ouvert aux scolaires, aux collégiens, aux lycéens, aux associations. Conçu par l’Architecte Didier Chassary, il dispose de 2 zones de 190 m2 de tatamis permettant la pratique simultanée de différentes disciplines et l’accueil de manifestations importantes. C’est donc avec une grande satisfaction que j’ai pu, le 15 Février 2017, au soir, remettre officiellement les clés de ce nouvel équipement aux associations utilisatrices, dans une ambiance très conviviale.

La richesse du Patrimoine de notre Ville, avec son Pont Vieux qui date du XII ème siècle

Il n’était pas question de prévoir cette journée d’inauguration sans terminer par la richesse du Patrimoine de notre Ville, avec son Pont Vieux qui date du XII ème siècle. Un grand âge qui impose le respect mais qui nous a donné bien des inquiétudes avec ses désordres et ses altérations. La maîtrise d’œuvre de l’opération de sauvegarde de cet édifice médiéval a été confiée à l’Architecte Patrick Ponsot de Blois, l’avant-projet transmis à Mr Alain Rieu : Conservateur Régional des Monuments Historiques. Les financements coordonnés de l’Etat, de la Région, du Département, permettront à notre Ville de lancer cet important programme de restauration et de confortation, qui sera clôturé par l’opération de mise en lumière de l’ouvrage, avec la participation et le savoir-faire du Syndicat Départemental d’Energies de la Dordogne. Je tiens à saluer ici Mr Armaghanian qui en est le représentant. Restauration délicate avec la remise en place de pierres taillées pesant jusqu’à 1 tonne et plus. Restauration contrainte par les aléas de la météo. Et au bout du compte, sauvegarde réussie puisqu’aujourd’hui notre Vieux Pont franchit la Vézère avec ses six arches et ses cinq piles bien ancrées. Il est l’âme de Terrasson-Lavilledieu. Il magnifie son plan d’eau. Il est la fierté des Terrassonnaises et des Terrassonnais.
C’est pourquoi, il y a un an, j’ai tenu à leur réserver la primeur de sa réouverture. Voilà Monsieur le Sous-Préfet, Madame la Députée, Messieurs les Présidents, Mesdames et Messieurs les Elus, Mesdames et Messieurs, la visite de Terrasson-Lavilledieu à laquelle j’ai souhaité vous convier aujourd’hui. En revanche, comme j’ai l’habitude de le dire lorsque je me retourne je mesure le travail accompli mais lorsque je regarde devant moi je mesure l’ampleur du travail qui reste à accomplir. C’est pour cette raison que j’ai souhaité mettre à l’étude une série de grands projets destinés à préfigurer le Terrasson de Demain, qui se veut imaginatif, créatif, innovant. Ma priorité, ma détermination, mes objectifs sont aujourd’hui tous orientés vers le Futur de Terrasson et du Terrassonnais qui : par la somme de ses savoirs faire, par ses potentialités de création et d’innovation, continuera à être un bassin de vie actif et réactif et un territoire de première importance et de 1er plan.
Un territoire qui mérite intérêt et attention pour que Terrasson-Lavilledieu continue de grandir au bénéfice de Tous.

delmon2017Pierre Delmon