cliquez pour lancer la vidéo

Les Jardins de l'Imaginaire

Jardins de l'Imaginaire Les Jardins de l'Imaginaire, site unique en France et en Europe, offrent de merveilleux voyages et une évocation historique de l'histoire des jardins de la période romaine à nos jours.

Lire la suite

Les échoppes du temps jadis

ECHOPPESLa ville ancienne accueille une quinzaine de créateurs et d'artisans dans un décor rétro, des échoppes qui sont encore un attrait supplémentaire unique, et constituent une étonnante animation autour des places et dans les rues.

Lire la suite

Deux villes en une

La ville moderne sur la rive droite de la Vézère, prend ses aises dans la plaine tandis que la ville ancienne, rive gauche, fièrement ancrée sur la colline veille sur elle. L'occupation humaine est attestée depuis les temps préhistoriques.

Lire la suite

L'éloge des fontaines

fontaines de Terrasson

Tout comme les cités antiques ou de la Renaissance, Terrasson possède de nombreuses fontaines apaisantes et rafraîchissantes auprès desquelles on vient lire ou bavarder. Elles entretiennent un bien-être, dévoilant des histoires merveilleuses et agrémentant délicieusement des lieux magiques.

Lire la suite

Camille Toutée / Peintre et sculptrice

TOUTEEL’artiste peintre et sculpteur, Camille Toutée et sa « La Gab’art », rue Rastignac, comme un clin d’œil à la Vézère toute proche, vous accueille au pied de la Ville ancienne et des Jardins de l'Imaginaire dans son échoppe. Vous découvrirez ses sculptures, gravures, dessins, peintures ainsi que des propositions de sortie et de stage.

La GabArt

 Entretien avec Camille Toutée

Aimant le dessin depuis toujours, j’ai choisi, jeune, d’en faire mon métier. Après une année, comme massière, à l’atelier Met de Penninghen et Jacques d’Andon, je me suis formée en écoles (ENSAD, ENSBA) pour acquérir de la maîtrise technique. Le temps des études artistiques est une période d’aventure où les choix sont multiples : aux Arts-Déco et aux Beaux-Arts de Paris, je me suis  spécialisée en sculpture, métal aux Arts-Déco, taille directe aux Beaux-Arts, (atelier Jean Cardot). Quand ce temps s’est achevé, tout restait à faire…
 Le champ des possibilités est immense, et, parallèlement à la sculpture, je me suis sentie attirée vers les techniques impatientes, comme le dessin et l’aquarelle.
images de Camille 3Il y a toujours des voies inexplorées où j’éprouve l’enthousiasme et le désarroi des autodidactes. Cet appétit «éclectique» m’a beaucoup appris, et il m’a fallu du temps pour pouvoir dire aujourd’hui que j’aime la solidité, la force de la matière (la pierre, le bois, la terre…) et, paradoxalement, la transparence, la subtilité, l’immatérialité de l’eau et du trait.
La force… la fragilité
Ce sont des valeurs fondatrices que l’on retrouve aussi dans les thèmes que je choisis :
L’enfance, la confiance, la vie dans un saisissement heureux… Essayant d’éviter les écueils du trop grand réalisme, qui pousse plus à la prouesse technique qu’à la créativité, et du sentimentalisme, à haut risque quand on travaille sur les tout-petits, mon travail tente de redonner avec simplicité des moments de vie, légers ou profonds, naturellement expressifs et sereins.
Du figuratif classique à l’expression abstraite.
J’ai longtemps aimé être fidèle au sujet, bien le regarder, bien le retranscrire.
J’ai un souci d’authenticité et, à contre-pied d’une époque se complaisant dans le trash, le gore, ou le bizarre, je fais le choix de montrer un monde heureux. Je veux toujours tenir cette ligne, exigeante, qui m’a conduite vers une facture classique.
Mais je me suis mise à pratiquer le modèle-vivant plus intensément et j’ai découvert qu’une trop grande maîtrise pouvait parfois nuire à l’expressivité.
En me mettant dans des conditions inconfortables, en manquant de temps, en utilisant ma « mauvaise main », j’ai quitté ma zone de confort.
J’ai constaté que la perte de contrôle permettait de faire surgir de nouvelles émotions, des fragilités, de la puissance, de la créativité.
La maladresse, l’urgence, la frustration vont de pair avec l’audace. J’ai tenté de nouvelles choses, moins académiques, plus fragiles, plus libres. Petit à petit, frôlant l’abstraction, je me suis engagée sur des chemins nouveaux.

• Atelier La Gab'art, 9 rue Rastignac - Tél. 06 79 96 86 13  - Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En savoir plus  Atelier La Gab'art