cliquez pour lancer la vidéo

Le Pont des Amoureux réhabilité

Yoan Davesne, responsable des espaces verts devant le Pont des Amoureux

Voie naturelle entre Lavilledieu et la Plaine des Jeux, le long de l’Elle, prés du futur lotissement de la Morélie et du Rond-Point de Charpenet, Le Pont des Amoureux et son parcours ont été réhabilité afin de préserver l’environnement et d’offrir une balade champêtre.

Après l’aménagement et l’embellissement du rond-point de Charpenet, alors que le projet de lotissement à la Morélie est engagé, Pierre Delmon a voulu réhabiliter un lieu champêtre, celui du Pont des Amoureux. « Si nos efforts portent sur le centre ville, explique le maire, je souhaite prendre en compte l’environnement naturel et patrimonial de toute le commune. Ce Pont des Amoureux, avec son parcours champêtre ajoute à l’attractivité des lieux. C’est un lieu de sérénité et de communication pédestre plein de charme. »

D’une longueur de 19,4 km, l’Elle prend sa source à Ayen en Corrèze et rejoint la Vézère à Terrasson. C’est le confluent de dix ruisseaux dont les principaux sont Les Lions, Mamouret, Savignac et Fondanger. Jadis, on se baignait en amont du pont, dans les petites criques creusées par les inondations de l’hiver.

Le Pont des amoureux classé en zone champêtre a retrouvé sa place dans les promenades Terrassonnaises.
pont des amoureux
Le carrefour de Charpenet affiche la volonté environnementale de la Ville de Terrasson-Lavilledieu.

Les plus anciens se souviennent aussi des parties de pêche d’il y a quarante ans et plus. On y taquinait l’Ablette, le Gardon et le Goujon, mais aussi et surtout, le plus fameux des poissons, celui que les pêcheurs attendaient lors de sa migration printanière vers les petits ruisseaux de fraie : la Libournette.
Le parcours réhabilité par la Ville de Terrasson, en contrebas du cimetière de Lavilledieu, relie le bourg éponyme à la Plaine des jeux. Autrefois, la passerelle, aussi nommée «Pont d’Amour», était constituée de troncs. Les écoliers l’empruntaient pour se rendre à l’école de Lavilledieu.
Le pont sur lequel on passe aujourd’hui a été construit dans les années soixante, juste à côté de l’ancienne passerelle en bois, à partir de poteaux électriques réformés. A l’époque les garde-corps étaient sommaires, c’est pourquoi ils ont été remplacés dans les années quatre-vingt-dix.


Mots-clés : sport et nature, environnement, Pont des amoureux