À découvrir, Émile Zola photographe

affiche exposition Zola photographe

C’est une étonnante découverte que propose la Maison du Patrimoine avec cette exposition de plus de 70 photographies d’Émile Zola. Le célèbre photographe Jean Dieuzaide évoquait cette production comme «Le troisième œil d’Émile Zola».

C’est en collaboration avec la Collection du Château d’Eau, Pôle photographique de Toulouse que la Ville de Terrasson-Lavilledieu accueille cette exceptionnelle exposition. Tous les tirages sont des épreuves modernes à partir des plaques de verre originales restituant l’émotion de chaque photographe.

Dans l’ensemble, comme par ses écrits, Zola emprunte ses sujets à l’environnement tout proche de lui, et d’abord à son entourage familial ; peut-être voulait-il en cerner le mystère et retenir le temps… C’est une plongée dans l’univers de la France entre 1840 et 1902.

Une plongée dans l’univers de la France entre 1840 et 1902

Entre autres, les portraits de Jeanne Rozerot, la mère de ses enfants, sont émouvants. Il a su la saisir avec son attachante beauté, tantôt dans le jardin, son regard un peu triste mais plein de rêve, tantôt dans l’intimité, vêtue d’un simple drap blanc, les épaules nues. Pourtant au-delà de ce qui peut paraître « rêverie sur le corps féminin», d’autres images montrent Jeanne au milieu de leurs enfants, Denise et Jacques au moment du goûter ou de la correction des devoirs.

Ainsi, l’écrivain aime beaucoup ces moments et s’auto-photographie au sein de sa petite famille, toutes mains enlacées.

L’énergie de la création

Cependant le côté intime ne doit pas nous faire oublier l’énergie que déploie Emile Zola en photographie : elle est semblable à celle dépensée pour son remarquable labeur d’écrivain.
En outre, il compose des natures mortes, photographie des fleurs, des paysages, des gens, des trains, des automobiles, des scènes de genre à Londres pendant son exil et Paris qu’il aime d’amour et son exposition universelle de 1900 qu’il a photographiée sous tous les angles.

Selon Jean Dieuzaide :

Il faut reconnaître aussi et conclure ; les deux démarches sont parallèles, celle de l’écrivain et celle du photographe. Mêmes pensées, mêmes réflexions, mêmes observations, et ce désir d’en parler, de les montrer et peut-être avec plus de force, étant donné ce côté «révélateur» de l’image. Zola les découvre tous les jours davantage au grand jour de la lumière. C’est elle qui dessine autant qu’elle colore, écrit-il, c’est la vie même.

Une exposition unique et exceptionnelle à découvrir pour mieux connaître un destin et une époque.
Du 2 juin au 28 septembre. Exposition créée par Jean Dieuzaide, en collaboration avec la famille Leblond-Zola Les tirages de la collection sont des épreuves modernes à partir des plaques de verre originales. Courtesy Famille Leblond-Zola

Mots-clés : Maison du Patrimoine, Culture, Emile Zola, Photographie