Alerte canicule

Sécheresse 2018

Catastrophe naturelle sécheresse 2018

Jardins de feu

Les mardis 23,30 juillet et 6, 13, 20 aout à 22 heures - Renseignements : 05 53 50 86 82

Ecole nationale de musique

L'Ecole Nationale de Musique de la Dordogne permet l'accès à une formation et à une pratique musicale, vocale et/ou instrumentale.

Ecole de musique

Quand ?
Principalement hors temps scolaire sauf vacances.

Pour qui ?
Cette formation est accessible à tous dès l'âge de 5 ans jusqu'aux adultes.

Quelle formation ?
Elle répond aux exigences de la charte du ministère de la culture concernant l'enseignement de la musique en France.
Plusieurs types de cours suivant le niveau sont proposés :

Eveil musical pour les enfants à partir de 5 ans en cours collectifs (minimum 6 enfants).
Durée : 45 mn hebdomadaire

Formation musicale, chant choral, orchestre junior, ensemble de percussions, ensemble par instruments à partir de 7 ans et pour les adultes. Durée de 45 mn à 1h30 hebdomadaire

Formation instrumentale en cours individuel en flûte traversière, clarinette, saxophone, cor, trombone, trompette, batterie, guitare et piano,(Montignac, Terrasson), violoncelle (Montignac).
L'âge pour commencer se situe entre 7 et 8 ans selon l'instrument et l'enfant.

Cet enseignement est obligatoirement associé à un cours de Formation Musicale et de pratique d'ensemble.

L'accès à la formation instrumentale nécessitant une pratique quotidienne chez soi, il est indispensable d'avoir l'instrument choisi. L'ENM possède un parc d'instruments à cordes et à vent disponible à la location (sauf guitare et piano). Dans tous les cas il est conseillé de faire appel aux spécialistes avant toute acquisition. (Professeur de l'instrument choisi).

La pratique collective est privilégiée et les élèves se produisent régulièrement en public, participent à l'activité culturelle de la cité en collaboration avec les différents acteurs locaux.

La scolarité ?
La scolarité des élèves de l'Ecole National de Musique de la Dordogne s'organise en trois cycles d'apprentissage d'une durée moyenne de 4 ans par cycle, permettant à chacun d'évoluer dans le cursus à son propre rythme. La fin des études est validée par le CFEM (Certificat de Fin d'Etudes Musicales). Les élèves envisageant une carrière professionnelle suivent un cursus renforcé aboutissant au DEM (Diplôme d'Etudes Musicales). L'entrée en DEM se fait sur concours.

Lieux de cours :
Ecole de musique de Terrasson en face de l'entrée des Jardins de l'Imaginaire.

Renseignements et inscriptions

Responsable antenne de Terrasson :
David GOURVAT
Tél : 06.83.09.21.28
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En savoir plus  Ecole Nationale de Musique de la Dordogne

Paroles d'ici et maintenant

A Terrasson, je me sens en famille...

Sonia MRAIM,
animatrice

Sonia MRAIM

Lire la suite

Vidéo à ne pas manquer

Le selfie du moment

Une bière made in Terrasson

CORNUJohnny et Clara Cornu se sont installés il y a un an et demi à Terrasson pour ouvrir une cave à bière, rue Cournarie.

La ville centre, avec ses différents services, leur a plu, et c'est ainsi qu'ils ont ouvert leur boutique proposant une grande variété de bières : des cervoises locales, plusieurs brasseries artisanales ont fleuri depuis quelques années en Dordogne, mais aussi des bières belges, allemandes, du monde… blondes, blanches, ambrées ou brunes. Et depuis la fin avril : la Terrasson’aise, une bière brassée à Saint Saud Lacoussière et élaborée selon la recette de Johnny et les goûts de ses clients. Une idée qui a séduit le Maire de Terrasson, « c’est un bon moyen de mettre en avant les savoir-faire locaux ».

Sur l’étiquette on aperçoit en fond le Pont Vieux, emblème de la cité. Cette bière a la particularité d’être légère et aromatisée, avec des notes d’agrume et de citron.

A consommer bien sûr avec modération. On peut aussi la trouver à la carte de quelques restaurants de Terrasson. Johnny a déjà d’autres breuvages en tête pour décliner toute une gamme, toujours en corrélation avec sa ville d’adoption. Il imagine aussi des ateliers d’initiation et de fabrication.


Les selfies