Alerte canicule

Sécheresse 2018

Catastrophe naturelle sécheresse 2018

Jardins de feu

Les mardis 23,30 juillet et 6, 13, 20 aout à 22 heures - Renseignements : 05 53 50 86 82

Réunion avec les commerçants : aborder le futur avec succès

DSC 6047Chose promise, chose due. Le maire a invité les commerçants pour présenter des propositions en faveur du commerce Terrassonnais. Une centaine est venue. Pierre Delmon a précisé des pistes de travail et des actions en faveur de la dynamisation du commerce Terrassonnais.

Lors de ses vœux, Pierre Delmon avait promis une rencontre-débat sur des propositions concrètes avec les artisans, commerçants et professions libérales de Terrasson. D’un côté, l’attente était forte ; de l’autre les propositions étaient préparées avec le plus de précision possible.

Alors, ce lundi 6 mai, à la salle des fêtes, l’ambiance était studieuse. Une centaine d’acteurs économiques a répondu à l’appel du maire. Pierre Delmon a ouvert le débat en ces termes  : « Il nous faut construire une dynamique commune et pérenne » et de poursuivre « De même, nous devons maintenir une offre diversifiée pour éviter l’évasion de la clientèle vers Brive et Périgueux ».

REUNIONCOMMERCE01

Faire revenir la clientèle locale

Le constat est que le tissu commercial et artisanal est de qualité. Terrasson est bien pourvu avec ses 246 artisans et commerçants, mais il convient de renforcer le rôle moteur et l’attractivité de ce secteur professionnel. Cela peut passer par la mise en place de nouveaux dispositifs, comme par exemple de décider dans le PLU de conserver les rez-de-chaussée des bâtiments en locaux commerciaux, de privilégier le commerce de détail, de créer un périmètre de sauvegarde avec droit de préemption commercial, de reproduire le principe des échoppes avec acquisition municipale et loyers modérés. Le maire a aussi parlé d’aménagement urbains, d’ajout de places de stationnement, de réfection d’espaces à l’image de ce qui va être fait place Marcel Paul, de halle couverte pour les marchés, de création de zones piétonnes, de suppression des poids lourds…. « nous devons donner à Terrasson un nouveau souffle, mais pour cela il faut une cohésion de l’ensemble des acteurs afin de définir des priorités dans ce que je vous propose » a souligné Pierre Delmon. 

Une nouvelle ère pour le commerce

REUNIONCOMMERCE 02

Pour favoriser l’attractivité des commerce, le maire préconise un accompagnement du service urbanisme sur l’esthétique visuelle des devantures, la mise en œuvre d’un règlement local sur la publicité, des changements d’horaires avec des ouverture entre midi et 14 heures, le lundi après-midi, de créer des boutiques éphémères pour éviter les friches commerciales qui pourraient être taxées, un accompagnement à la mise aux normes de sécurité des commerces, le renforcement de la communication en créant un guide des commerçants et artisans, un logo, un programme de fidélité qui pourrait passer par les différents outils digitaux... Pour le maire, il convient aussi d’étoffer l’association des commerçants (38 adhérents à ce jour), compléter les animations… autant de pistes et d’actions que la mairie est prête à mettre en place, avec l’accompagnement de l’observatoire économique municipal. Mme Lajoinie, employée municipale, sera le référent communal des commerçants et sera bien entendu à l’écoute de l’association. Le maire a annoncé que la subvention municipale serait portée cette année de 10.000 €, mais d’autres aides financières peuvent être débloquées comme le FISAC, des fonds Feder ou de l’ANAH. Sur tous ces dossiers la ville est à la disposition des commerçants. L’association des commerçants que préside depuis quelques semaines Laurent Delmas a prévu de se réunir pour définir des priorités dans les propositions très concrètes du Maire afin de construire ensemble un plan d’actions.

« C’est une nouvelle ère qui démarre pour le commerce et l’artisanat à Terrasson » a dit en conclusion Pierre Delmon devant des commerçants visiblement ravis de cette initiative.

Les actions proposées

- Revoir les règles d’implantation de commerces en périphérie pour limiter ma concurrence entre centre-ville et périphérie ;

- Développement des échoppes pour créer un atout d’animation et d’attractivité ;

- Appliquer le principe des échoppes aux locaux inoccupés du centre-ville pour accueillir de nouvelles offres ;

- Poursuivre la végétalisation qui transforme progressivement la ville en jardin, toujours pour embellir et renforcer l’attractivité ;

- Créer de nouveaux parkings afin de faciliter les déplacements ;

- Créer de nouvelles zones piétonnes pour rendre les déplacements plus sécurisés ;

- Etudier la mise en valeur des vitrines ;

- Multiplier les animations ;

- Modifier les horaires d’ouverture pour réponde à l’attente de la clientèle.


 

 

 

 

 

Paroles d'ici et maintenant

A Terrasson, je me sens en famille...

Sonia MRAIM,
animatrice

Sonia MRAIM

Lire la suite

Vidéo à ne pas manquer

Le selfie du moment

Une bière made in Terrasson

CORNUJohnny et Clara Cornu se sont installés il y a un an et demi à Terrasson pour ouvrir une cave à bière, rue Cournarie.

La ville centre, avec ses différents services, leur a plu, et c'est ainsi qu'ils ont ouvert leur boutique proposant une grande variété de bières : des cervoises locales, plusieurs brasseries artisanales ont fleuri depuis quelques années en Dordogne, mais aussi des bières belges, allemandes, du monde… blondes, blanches, ambrées ou brunes. Et depuis la fin avril : la Terrasson’aise, une bière brassée à Saint Saud Lacoussière et élaborée selon la recette de Johnny et les goûts de ses clients. Une idée qui a séduit le Maire de Terrasson, « c’est un bon moyen de mettre en avant les savoir-faire locaux ».

Sur l’étiquette on aperçoit en fond le Pont Vieux, emblème de la cité. Cette bière a la particularité d’être légère et aromatisée, avec des notes d’agrume et de citron.

A consommer bien sûr avec modération. On peut aussi la trouver à la carte de quelques restaurants de Terrasson. Johnny a déjà d’autres breuvages en tête pour décliner toute une gamme, toujours en corrélation avec sa ville d’adoption. Il imagine aussi des ateliers d’initiation et de fabrication.


Les selfies